Cabral Libii lors de son meeting à Paris : "Sur la candidature unique"

Les autres candidats au vu de mon âge (38 ans) pensent que j'ai le temps et que dois attendre et les céder la place. Mais moi je dis non, car je n'incarne plus cette jeunesse qui attend, en revanche on ne peut pas construire une république en opposant les Jeunes aux vieux. On nous vends les mauvais vieux, les "Bandits". On construira le Cameroun avec des vieux qui sont intègres mais oubliés.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App