Budget de l'Etat en 2017 : le minfi explique l'exédent

Avant d’examiner le budget de l’exercice 2019 pour le Cameroun, le ministre des Finances Louis Paul Motaze a tenu à faire savoir ce qu’il est advenu des recettes et des dépenses de l’année 2017. C’est le sens du projet de Loi de règlement de l’exercice 2017. Reçu hier en plénière par les sénateurs, il a été présenté et défendu en milieu d’après-midi devant la Commission des Finances et du Budget par Louis Paul Motaze, le ministre des Finances. Pour la circonstance, le Minfi était assisté d’Amadou Ali, vice-Premier ministre, ministre délégué à la présidence chargé des relations avec les Assemblées. Ce projet de Loi de règlement révèle au moins trois données-clés sur le budget de l’Etat arrêté à 4 373 milliards de F en 2017. D’abord, les dépenses s’élèvent à un peu plus de 4 222 milliards de F, soit un taux d’exécution évalué à 96,70% par rapport aux dotations initiales. Dans ce volet, les dépenses de fonctionnement ont augmenté (2 162 milliards de F), contrairement aux dépenses d’investissement ramenées à 1 446 milliard de F, sur des prévisions de 1 586 milliard de F. De même, le service de la dette publique a été évalué à 764,696 millions de F (99,61%). Autre donnée importante, les recettes dégagées à la somme de 4 529 milliards de F comme encaissements, mieux que les 4 373 milliards de F attendus. Soit un taux de réalisation de 103,56%. Une performance qui se justifie par « une bonne mobilisation des recettes fiscales (99,63%) et un dépassement des emprunts issus de la coopération internationale (113,62%) », soutient l’exposé de motifs dudit projet de loi. La différence entre les réalisations budgétaires en recettes et en dépenses fait ainsi apparaître un solde budgétaire excédentaire de 300,280 milliards de F.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App