Benjamin Zebaze attaque en justice Sismondi Barlev Bidjocka et la CRTV

Le journaliste Directeur de Publication du journal Ouest Littoral a déposé une plainte ce jeudi auprès du tribunal de grande instance de Douala contre le promoteur de RIS FM, a constaté Médiatude. Il reproche à Simondi Barlev d'avoir tenu courant janvier, des propos violents à tendances tribales contre une communauté camerounaise, en Direct dans sa radio à Yaoundé. "Je ne pouvais, par conséquent, rester insensible après ce qui a été fait et dit. Un journaliste qui demande de tirer à balles réelles contre les membres d’une communauté dont le crime est de défendre ses droits ? Et on doit laisser passer ? " Écrit Benjamin Zebaze. L'éditorialiste a également déposé une plainte contre le ministre Jean De Dieu Momo, Charles Ndongo, Ibrahim Cherif et la CRTV au Tribunal de Première instance de la même ville. Cette autre Plainte fait suite à la sortie du Ministre délégué dans l'émission Actualité Hebdo le 3 février 2019. " Si certains se contentent d’aboyer, j’ai longtemps indiqué qu’il était temps de « mordre » aussi. Dans l’histoire de ce pays, je pense que ce sera la première fois, qu’une plainte sera portée contre un ministre de la justice, fut-il Délégué." Appuie t-il. Deux avocats soutiennent pour le moment le journaliste : Maître Michèle Mpacko et Maître Boumo, qui l'ont défendu dès 1992, dans ses nombreux procès en matière de délit de presse. "Quelles chances avons-nous de faire condamner Jean De Dieu Momo ? J’ai envie de répondre : est ce là le problème ? (...) ce n’est pas mal d’être en paix avec sa conscience. Dans l’avenir, nos enfants, nos petits enfants sauront au moins que face à l’adversité, nous avons essayé." Le journaliste invite d'autres Camerounais à se joindre à son combat. D'autres plaintes suivront dans d'autres villes, annonce t-il également. " Les propos de gens comme Jean De Dieu Momo et Sismondi Barlev doivent disparaître "

Website to visit

Social

  • Mobile Apps