Batouri: Une ville poussiéreuse

En cette période marquée par la saison sèche, la poussière dicte sa loi dans le chef-lieu du département de la Kadey. Et les populations qui ne sont pas épargnées, souffrent de nombreuses conséquences liées à ce phénomène. De grosses et épaisses couches de poussière sont visibles partout dans la ville de Batouri. Elles sont notamment soulevées au moindre passage d’un véhicule. Les routes n’étant pas bitumées, c’est le malaise total pour les populations locales. «Lorsque débute la saison sèche ici, nous sommes tous déjà inquiets compte tenu des difficultés. C’est la calvaire qui débute», raconte un habitant de cette partie du pays. Il n’ya aucune possibilité pour être épargné. «Les passages des automobilistes sont à l’origine de la poussière qui se soulève tout le temps. Ne pouvant pas empêcher la libre circulation de ceux-ci, on est obligé de subir tout simplement», avoue Julie Ndoulou. L’habitante du quartier Tripano avoue que durant cette période, elle recommande à ses enfants de pas plus acheter les denrées alimentaires exposées en bordure de l’axe principal qui relie la ville de Batouri à Bertoua et à Yokadouma. «Les vendeurs des beignets, haricot et bouillie entre autres laissent souvent leurs marchandises à la merci des couches poussiéreuses. Ils ne prennent aucune précaution de protection. Au regard de ces faits, j’interdis mes enfants d’acheter ces aliments sur le chemin de l’école», ajoute-t-elle.

Social

  • Mobile App