Batouri : 6 présumés trafiquants d'ossements humains aux arrêts

Le 12 avril 2019, les 6 mousquetaires ont été présentés à la presse locale avant d’être déférés devant le procureur de la République. De bonnes sources, le procureur de la république près le tribunal de première instance de Batouri, les a placé sous mandat de dépôt provisoire à son tour. La moisson est grande pour la brigade de gendarmerie de la ville Batouri- dans le chef lieu du département de la Kadey, à l’Est du pays. Dans leurs filets: 6 présumés trafiquants d’organes et ossements humains avec pièces à conviction en mains. Parmi les 6 individus tombés dans la nasse des forces de maintien de l’ordre, 3 réfugies de nationalités centrafricaines et 3 compatriotes dont un papa fils qui a enrôlé dans le circuit de ces pratiques diabolique, son propre fils afin de profaner les tombes. Des sources sécuritaires, les mis en cause étaient ardemment recherchés depuis au moins 2 ans par les forces de l’ordre avant d’être rattrapés dans la nasse ces derniers jours grâce aux renseignements. Ils ont été pris “la main dans le sac avec en leur possession des ossements humains qu’ils auraient pris du côté de Gbiti”, renseigne une source.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App