Au Cameroun, les importations de parfums et produits de beauté ont coûté 114 milliards FCFA en 3 ans

114 milliards de francs CFA. C’est l’enveloppe dépensée par les commerçants camerounais, pour importer les parfums et les produits de beauté au cours de la période 2015-2017, selon les statistiques du ministère du Commerce. Pour la seule année 2015, apprend-on officiellement, les importations de ces produits ont coûté 41,8 milliards de francs CFA, contre respectivement 38,4 et 33,8 milliards de francs CFA, en 2016 et 2017. Ces importations de parfums et produits de beauté sont certainement plus importantes, au regard de l’intense activité de contrebande développée autour de ces produits, notamment aux frontières camerounaises avec les pays voisins tels que la Guinée équatoriale, dans la région du Sud, et le Nigeria, dans la partie septentrionale et la région du Sud-Ouest. Toutes ces importations viennent en concurrence à une production locale plutôt dynamique (notamment celle des produits de beauté), grâce à des opérateurs tels que les Parfumeries Gandour (en cessation d’activités après un incendie qui a consumé ses installations à Douala), ou encore les Laboratoires Biopharma, entreprise qui revendique 20% du marché local des produits cosmétiques. En plus des exportations vers certains pays de la zone Cemac, ce leader du marché des cosmétiques au Cameroun, apprend-on, envisage des implantations au Nigeria, la 2ème économie du continent africain, en République démocratique du Congo et en Côte d’Ivoire.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App