Après Paul Biya,Enoh Meyomesse demande aux sécessionnistes de déposer les armes

Dans une tribune qui circule sur les réseaux sociaux Enoh Meyomesse (Ecrivain et homme politique) invite les initiateurs de l’insurrection en cours dans le NO et le SO, de capituler. Il montre que les séparatistes sont en perte de vitesse sur le point de la lutte, de la diplomatie et qu’ils doivent venir à la raison. L’écrivain camerounais les invite également à entrer en dialogue. un dialogue qui ne se fera qu’avec le Chef de l’Etat et personne d’autre Tout comme un bon chasseur doit savoir abandonner une forêt qui n’est plus giboyeuse, un bon pêcheur quitter des eaux qui ne sont plus poissonneuses, un bon syndicaliste stopper une grève qui ne produit rien, un authentique révolutionnaire doit savoir arrêter une révolution pour laquelle les morts s’accumulent sans résultat : c’est ce que doivent faire actuellement les initiateurs de l’insurrection en cours dans le NO et le SO. Il n’y a pas de honte à capituler, c’est plutôt véritablement un acte politique fort qui fait avancer, sous une autre forme, la cause pour laquelle on se bat. Elle place l’ennemi devant ses responsabilités en ces termes : « moi j’ai déposé les armes, tu as donc pu découvrir ma colère, résous à présent mon problème par les voies de la politique, puisque finalement c’est toi qui continues à détenir, malgré notre affrontement sanglant, le pouvoir de décision … ». Elle transforme les chefs de l’insurrection, en interlocuteurs respectables, qui démontrent qu’ils ne sont guère de misérables et irréductibles sanguinaires. Elle démontre qu’ils conservent par-delà les morts qui se sont entassés et qu’ils ont provoqués, un brin d’humanité. Elle les grandit aux yeux de peuple, finalement…

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App