Ambazonie : situation tendue ce jeudi dans les villes anglophones

Les appels des séparatistes au habitants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a l’observation des villes mortes aujourd'hui se sont intensifiés à des incidents violents dans les deux régions. Dans l’arrondissement de Muyuka, région du sud-ouest, des informations font état d'un important soutien de troupes suite à de violents affrontements tôt ce matin entre les forces de sécurité et les combattants séparatistes. Des sources ont déclaré que de violents combats se déroulaient dans les quartiers de Makanga et Stone, jusqu'à Muyenge, forçant les habitants à fuir dans les buissons pour assurer leur sécurité. «Il y a une forte présence militaire dans la ville et les rues sont vides», a déclaré une source à Muyuka. À Muea, Buea, l'atmosphère est relativement calme mais les rues sont désertes. Des sources indiquent que des hommes armés ont chassé les agriculteurs de leurs fermes, les forçant à respecter le mot d’ordre de ville morte. À Buea, la ville est relativement calme et les activistes agissent timidement tandis que les habitants tentent de vaincre la peur. Dans le Nord-Ouest, le mot d’ordre de ville morte est effectif dans certaines parties des régions. Les habitants sont restés chez eux, craignant une attaque momentanée. Des sources affirment que les activités sont timides à Bambili, qui a connu une série d'affrontements sporadiques ces derniers jours avec des élèves qui ont bravé les chances d'aller à l'école. À Bafut, la situation reste tendue à la suite d'échanges de tirs lundi entre les forces de sécurité et des hommes armés. Un homme âgé a été kidnappé lors de cette embuscade. Des membres de la famille de l'homme en question ont également été enlevés tard hier soir par trois hommes armés qui les emmené vers une destination inconnue, mais les ravisseurs n'ont toujours pas posé leurs exigences. Rappelons que dans une note d’information qui a fait le tour de la toile en début de cette semaine, le président par intérim de l’état virtuel « d’ambazonie » invitait tous les habitants des régions anglophones à rester chez eux ce jeudi. Selon Samuel Sako, chaque fois qu’il aura audience des anglophone incarcérés dans le cadre de la crise anglophone, cette journée sera déclarée ville morte.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App