Ambazonie :Les sécessionniste martyrisent les ouvriers d'une plantation

Le climat de terreur s’entretient dans les régions anglophones du Cameroun. Dans la soirée de jeudi, des ouvriers agricoles d’une plantation étatique ont été surpris par des hommes armés qui les ont martyrisés. L’œuvre serait des sécessionnistes selon les autorités. David Epie, ouvrier agricole de 43 ans n’a plus que quelques doigts sur les mains. Amputé, il a été victime, comme certains de ses collègues, d’une attaque alors qu’il travaillait dans une plantation de caoutchouc gérée par l’Etat dans la ville de Tiko, dans la région anglophone du sud-ouest. C’est la deuxième attaque du genre en moins de deux semaines dans cette ville du Cameroun. Lundi, sept employés de la plantation ont également vu leurs doigts sectionnés par des hommes armés. Selon les autorités de la région qui ont donné l’information ce vendredi, l’identité des auteurs de l’attaque ne fait aucun doute. Il s’agit des sécessionnistes anglophones qui réclament un Etat indépendant pour les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest au gouvernement camerounais. “Nous ne pouvons pas permettre à des groupes de terroristes de continuer à troubler la paix dont nous avons cruellement besoin dans cette région”, a déclaré Bernard Okalia Bilai, gouverneur du Sud-Ouest. “Ils vont de ferme en ferme, terrorisant les agriculteurs et les travailleurs … ils doivent payer pour les crimes qu’ils commettent”, a-t-il ajouté, assurant qu’il avait ordonné à l’armée camerounaise de se lancer à la poursuite des suspects.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App