Ambazonie :la grosse colère de Martin Mbarga Nguele

Des interpellations s'imposent à Limbe dans le Sud-ouest, depuis dimanche 24 mars 2019. Elles rentrent dans le cadre d'une enquête ouverte.Il s'agit en fait, des rafles massives, qui font suite au décès d'un policier dans la ville de Limbe. Au lieu dit Mile Four à Limbe dans la région du Sud-ouest, des dizaines de personnes ont été arrêtée par les forces de maintien de l'ordre dimanche, rapporte une source. L'objectif est d'établir la lumière sur la mort du policier dont la dépouille a été retrouvé en mi-journée et déterminer les circonstances exactes du décès.Cette tuerie de trop, porte à pas moins de 20 fonctionnaires de police, ayant déjà trouvé la mort dans le cadre de la crise anglophone, depuis 2016 au Cameroun. Ce chiffre pousse la police à s'engager davantage à traquer les « fauteurs de trouble », car comme le dit Martin Mbarga Nguele, délégué général à la sûreté nationale, ces policiers, ont été « violemment assassinés parce qu’ils défendaient les institutions républicaines. Leur esprit de sacrifice et leur héroïsme, vont inspirer notre action dans le rétablissement de l’ordre public ». Ce chiffre a été communiqué hier par Martin Mbarga Nguele, le délégué général à la Sûreté nationale. Il présidait la cérémonie de promotion à titre exceptionnel et de remise des épaulettes et décorations à deux fonctionnaires de police.

Social

  • Mobile App