Akéré Muna 'Concilie'Paul Biya et les sécessionnistes

Dans un message posté sur sa page Facebook, l'avocat et ancien candidat à l'élection présidentielle du 7 octobre 2018, interpelle la conscience des antagonistes de la crise anglophone dans le Cameroun occidental, sur la nécesité pour chacun de montrer de quelle force il est capable, en optant pour le dialogue. « Le dialogue n'est pas un signe de faiblesse mais une affirmation qu'il n'y a rien de plus précieux que la paix et le besoin de sauver des vies », écrit l'ancien Bâtonnier qui a retiré sa candidature à 48 heures de l'élection présidentielle, au profit du président élu, Maurice Kamto. Un message poignant rendu public jeudi, alors que s'ouvre mercredi 21 novembre à Buea,: la conférence générale des anglophones à l'initiative de l'Archevêque émérite de Douala, Monseigneur Christian Tumi, comme tentative des autorités religieuses du Cameroun de trouver une solution à la guerre meurtrière qui se déroulent dans les régions du Cameroun qui furent jadis partie du Cameroun sous tutelle de la Grande Bretagne.

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App