Adèle Mbala revient sur sa fameuse « Bourde » et évoque ses ambitions après la retraite

Dans son numéro de cette semaine, le Magazine C Koment est allé à la rencontre d’Adèle Mbala. Célèbre visage du 20 : 30 et Directrice de la Communication à la CRTV. La journaliste est revenue sur ses débuts à la CRTV, ses réalisations sans oublier les hauts et les bas de sa carrière. C KOMENT : Votre carrière n’a pas été qu’un long fleuve tranquille. Vous êtes passée il y a quelques années par un scandale qu’on a surnommé « La bourde d’Adèle Mbala ». Qu’est-ce qui s’est réellement passé ? Et comment avez-vous réussi à être maintenue au 20 :30 malgré cet incident ? ADELE MBALA : Vous vous rappelez que ce jour-là de la formation du premier gouvernement Louis Philippe (...) J’achève la rédaction du journal pour me rendre à la cabine de maquillage. Je suis rattrapée par le journaliste qui m’assiste. C’est lui qui m’informe verbalement de la formation du gouvernement. Comme Directeur de l’information, je l’interroge sur la source de cette information de dernière minute hors menu « je la tiens de TF1 » me répond-il. Je me sens alors rassurée. Le journal a commencé plus d’une vingtaine de minute, on s’achemine vers sa fin. Je reçois soudainement une note du proof Reader. Il s’agit de la composition du gouvernement formé par Eduard Philippe. La note qui ne figure pas dans le conducteur initial du journaliste rédigée à la main. Je la lis en l’état actuel tel que je la reçois, sans rien omettre du contenu. Je découvre la composition dudit gouvernement en même temps que je livre l’information. Après le journal je reçois un appel du Directeur Général qui m’informe du caractère erroné de l’information diffusée. Ensuite je reçois un SMS du journaliste qui confirme l’erreur en s’excusant d’avoir été fourvoyé par les supputations qui circulent sur les réseaux sociaux. Avec du recul, je crois que le journaliste qui m’assiste ce jour-là s'est un peu emmêlé les pinceaux et m'a écrit une note sur l'une des supputations qui étaient en cours dans les réseaux sociaux. Alors comment je reste au 20h30 ? Il faut dire qu'au fil des jours, cette affaire s'avère être une tempête dans un verre d'eau : ni l'ambassade de France, ni les Gouvernements français ou camerounais ne s'en émeuvent. Rien. Contrairement à l'affaire d’Actualités Hebdo aujourd’hui. J'étais en direct. Ce programme est enregistré. CKOMENT : Cela fait plusieurs mois qu’on ne vous voit plus présenter le 20 :30. Doit-on penser que vous préparez déjà votre retraite ? Songez-vous à faire autre chose après cela ? Une carrière dans la politique peut-être ? ADÈLE MBALA : Je n'ai aucunement l’intention de demander quelque rallonge pour ma retraite. J’attends ce moment avec impatience pour un repos bien mérité après 37 années de bons et loyaux services. Est-ce que je compte me lancer dans la politique ? En ai-je des ambitions ? Pourquoi pas. Si telle est la voie de Dieu pour moi à ce moment-là. Je suis prête à servir ma Nation à tous les niveaux. En attendant, je me consacre à mon travaille en tant que Directeur de la communication à la CRTV Mballa 2.

Social

  • Mobile App