6 faux candidats au concours d'entrée à L'IFORD démasqués

2 autres suspects ont réussi à s’enfuir après avoir été pris lors des épreuves du concours tenu le 29 avril 2019 dans cette école supérieure. Un fait divers a émaillé le concours d’entrée à l’Institut de formation et de recherche démographique (IFORD) le 29 avril 2019 à Yaoundé. Les surveillants de ces épreuves qui donnent accès à la fonction publique camerounaise ont démasqué 8 faux candidats. Deux d’entre eux ont pu s’enfuir tandis que les autres fraudeurs ont été maîtrisés. Informé, Joseph Lé, le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative (MINFOPRA) s’est rendus dans le campus de l’IFORD. Il s’est réjoui de la prise effectuée dans le lot des 318 candidats au concours. « Mes collaborateurs et les responsables de l’IFORD ont permis de démasquer ces faux candidats. C’est une situation fort déplorable. Ne devraient donc être à l’école que ceux qui ont bien travaillé. Voilà donc qu’on aurait pu se retrouver avec des Camerounais fainéants. Dieu merci les nouvelles méthodes que nous avons mis en place permettent de débusquer les faux candidats », a-t-il déclaré dans un élément diffusé au cours du grand journal du soir de la CRTV–Télé le 30 avril 2019. Selon le quotidien Cameroon Tribune du 30 avril 2019, « ces imposteurs ont usé de fausses pièces d’identité en se mettant dans la peau de vrais prétendants ». Notre confrère fait raconter le moment de la découverte des faux candidats au directeur des études et formation à l’IFORD. « Les photos qui figurent sur le dossier d’examen ne sont pas les mêmes que celles sur les différentes cartes d’identité. En vérifiant les visages au moment où ils étaient entrain de passer l’épreuve de culture générale, on s’est rendus compte qu’ils ne correspondent pas », a fait savoir Didier Nganawaran

Listen Audio on audio.237story.com

Social

  • Mobile App